Ildikó ENYEDI

Réalisatrice

Hongrie

Ildikó ENYEDI © Claude Medale / Getty Images

Grande figure du cinéma hongrois contemporain, Ildikó Enyedi a toujours cherché à penser le cinéma et questionner sa pratique. Dès le début de sa carrière à la fin des années 1970, elle intègre les cercles d’art contemporain et conceptuel. En 1984, Ildikó Enyedi réalise ses premiers courts métrages. Elle pose alors les jalons de son œuvre à venir : les frontières entre le rêve et la réalité et la porosité entre le cinéma et le monde réel. Dans Flirt: Hipnosis, elle se filme en pleine séance d’hypnose tandis que The Mole décrit un monde qui ne serait que projection, rappelant l’allégorie de la caverne de Platon. Sa carrière de cinéaste de long métrage débute avec succès au Festival de Cannes en 1989 où Mon XXe siècle, sélectionné au Certain Regard, remporte la Caméra d’or. Toute l’effervescence épistémologique dans laquelle est né le cinéma d’hier et s’est forgé celui d’aujourd’hui est là. La figure d’Edison qui lance la société dans la course à l’évolution scientifique, les avancées techniques qui changent le visage de la lutte des classes, les nouveaux moyens de locomotion et de communication qui redéfinissent les frontières spatio-temporelles d’un monde en pleine mutation sont autant de problématiques que ce film en noir et blanc vient interroger. Ses projets suivants, que ce soient des longs, des courts ou une série – Ildikó Enyedi a réalisé l’adaptation hongroise de BeTipul de 2012 à 2017 (Terápia) –, qu’ils représentent des histoires d’amours (Tamas et Juli, First Love) ou des intrigues policières (The Magic Hunter, Simon Le Mage), viennent tous creuser le sillon des sentiments comme médiums entre le visible et l’invisible, entre le palpable et l’impalpable. Ainsi, son esthétique très travaillée au service de scénarios intimes fait le sel de sa filmographie si singulière : Corps et Âmes, Ours d’or à la Berlinale 2017, L’Histoire de ma femme, en Compétition lors du Festival de Cannes 2021. Forte de ses films reconnus mondialement, Ildikó Enyedi tisse une œuvre impressionnante de subtilité et de grâce, où la rareté fait la précision, où l’acte de filmer vient mesurer une façon de concevoir le cinéma.

Présences au jury

  • Présidente La Cinef et Courts métrages, 2023

Films présentés

A FELESÉGEM TÖRTÉNETE/THE STORY OF MY WIFE

A FELESÉGEM TÖRTÉNETE/THE STORY OF MY WIFE

En Compétition - Longs Métrages, 2021Scénario / Dialogues, Réalisatrice
AZ EN XX SZAZADOM

AZ EN XX SZAZADOM

Un Certain Regard, 1989Réalisatrice, Scénario / Dialogues

Palmarès

AZ EN XX SZAZADOM

AZ EN XX SZAZADOM

Un Certain Regard, 1989
1989 Caméra d'or
Réalisatrice, Scénario / Dialogues